Qu’est-ce que le populisme, par Jan-Werner Müller, Editions Premier Parallèle

Qu’est-ce que le populisme? Est-il possible de le théoriser? La réponse est indiscutablement oui une fois refermé le livre de Jan-Werner Müller, enseignant en théorie politique et en histoire des idées à l’Université de Princeton. Après avoir exposé le populisme en théorie dans la première partie de son ouvrage, et en partie dans la deuxième, l’auteur se penche sur la manière qu’ont les démocrates de se confronter au populisme. Et le constat est assez sévère. La tendance est à exclure les mouvements populistes, eux-mêmes excluants en vertu de leur spécificité: leur prétention a représenter le peuple, le vrai peuple, dans sa totalité. Ne pas être en accord avec les thèses des populistes exclu de facto de ce qu’ils appellent le vrai peuple. Dans le système politique participatif, les populistes ont beau jeu de critiquer les élites qui les empêchent d’accéder à un pouvoir auquel le vrai peuple leur donnerait droit s’il était entendu. Une fois arrivés au pouvoir, les populistes prétendent être empêchés d’agir par les puissances économiques, voire des puissances occultes. La théorie du complot n’est pas très loin.

Il est important de préciser que la perception et la compréhension du populisme est très différents d’un continent à l’autre. Aux Etats-Unis, le populisme est né des mouvements agrariens et il ne souffre pas de la connotation négative qui est la sienne en Europe. L’analyse de Jan-Werner Müller concerne donc essentiellement l’Europe, et le rapport des nations avec l’Union européenne. La critique de l’auteur est intéressante. Selon lui, l’Union européenne adopte finalement les méthodes des populistes en prétendant détenir seule la réponse possible aux problèmes économiques du continent. Et quand les conséquences de cette réponse se font sentir à l’échelle des pays, une telle attitude ne fait que des mécontents.

La démocratie est instable et imprévisible nous rappelle Jan-Werner Müller. La position des populistes, comme celle de Bruxelles imposant des règles s’éloignant sensiblement de ladite démocratie, empêche, en partie au moins, l’expression du pluralisme social.

Qu’est-ce que le populisme, par Jan-Werner Müller, éditions Premier Parallèle, 2016, 187 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*