Mes héroïnes, des femmes qui s’engagent, par Manon Schick, éditions Favre

Avec ces portraits de femmes remarquables, militantes parce qu’elles ne pouvaient pas faire autrement, Manon Schick, directrice générale d’Amnesty International Suisse, dresse un portrait des Droits de l’homme (et surtout de la femme) à travers le monde. Journaliste, avocate, enseignante, fille soldate, les onze femmes présentées dans cet ouvrage sont des militantes remarquables et pas toujours remarquées. Leila Arikarami par exemple, avocate iranienne qui a longtemps travaillé dans l’ombre de Shirin Ebadi, prix Nobel de la Paix, Ou China Keitetsi, devenue porte-parole des enfants soldats dans le monde entier après être passée par les pires expériences de guerre et de sévices. Violences domestiques, viol utilisé comme arme de guerre, tout démontre que les droits des femmes sont systématiquement bafoués et que les droits acquis ne le sont jamais définitivement.

De petites victoires en avancées modestes, ces onze femmes ont un point commun, elle ne baissent jamais les bras. Même après de longs séjours en prison, elles reprennent la lutte, souvent au péril de leur vie, au prix ce l’exil ou de l’éclatement de leur famille.

En s’interrogeant sur ce qui motive ces femmes exceptionnelles, Manon Schick nous parle aussi d’elle et de son engagement, des événement qui ont, de son enfance à son adolescence, forgé son militantisme inébranlable. Et à l’arrivée, ce sont donc bien douze portrait de femmes qui s’engagent qui nous sont offerts. Douze femmes remarquables.

Mes héroïnes, des femmes qui s’engagent, par Manon Schick, Editions Favre, 2017, 131 pages

One thought on “Mes héroïnes, des femmes qui s’engagent, par Manon Schick, éditions Favre

  1. Pingback: Les romans qui chantent avec deux auteures romandes – Le site de Pascal Schouwey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*