Le grand mystère des règles, par Jack Parker, éditions Flammarion

Je vais finir par être incollable sur la question… Après l’excellent Ceci est mon sang d’Elise Thiébaut, je viens de terminer Le grand mystère des règles, de Jack Parker, déjà auteure du blog Passion Menstrues. Si les deux livrent abordent le même sujet, ils ne s’adressent pas au même public. Jack Parker s’adresse essentiellement à la jeune génération, celle qui fréquente assidument les réseaux sociaux, dont elle maîtrise parfaitement le vocabulaire et les codes. S’il est oins «scientifique» que celui d’Elise Thiébaut, le livre de Jack Parker ne manque cependant pas d’atouts. A commencer par le discours récurent de l’auteure: sentez-vous libre, cherchez ce qui vous convient, n’ayez pas honte, écoutez et apprenez à connaître votre corps. Liberté et respect sont ici les maîtres-mots. Pour gagner le jeune public à sa cause, Jack Parker à la très bonne idée de nous parler de la place des règles dans l’art. Elle est bien faible cette place au cinéma mais, comme souvent, l’art contemporain ouvre des voies et fait office de précurseur. Dans ce dernier domaine, l’auteure dresse même une liste d’artistes dont les œuvres peuvent éveiller la sensibilité et développer l’intérêt pour les menstrues.

Davantage que militant, Jack Parker signe un livre de convictions. Conviction, notamment, que même si ce n’est pas aussi rapide que d’aucuns le souhaitent,  l’attitude vis-à-vis des règles change. Même si Jack Parker nous rappelle à juste titre que trop de jeunes femmes (les premières règles à 12 ans sont fréquentes, comment dire à une enfant de 12 ans: Tu es une femme maintenant?) subissent les moqueries et les quolibets à répétition de leurs camarades à l’apparition de la moindre tache ou fuite de sang; que trop d’hommes se bouchent encore les oreilles à la seule évocation des périodes.

Parler, il faut en parler, aussi souvent que possible, sans honte et sans gêne. Et si tout le monde s’y met, en deux générations, les règles ne seront plus un tabou. C’est en tout cas la conviction de Jack Parker, et on est pas loin de la partager.

Le grand mystère des règles, par Jack Parker, éditions Flammarion, 2015, 247 pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*