Les mystères de l’eau, par Blaise Hofmann (texte) et Rémi Farnos (illustrations), éditions La Joie de Lire

«La connaissance est un bien commun». «Il faut absolument apprendre à voir loin». «Comprendre pour ne plus avoir peur». Ces trois phrases figurent dans la lettre que le professeur Dubrochet adresse à la jeune Naïa aux dernières pages du splendide ouvrage de Blaise Hofmann illustré par Rémi Farnos, Les mystères de l’eau. Un livre qui prolonge Les mystères de l’Unil (Université de Lausanne), dont les journées grand public ont eu lieu les 2 et 3 juin derniers.

Naïa, douze ans, doit préparer un exposé sur l’eau. Après avoir vu à la télévision le tout récent prix Nobel de chimie, le professeur Dubrochet, elle décide de suivre les rives du lac et le conseil du scientifique: aller à contre-courant! Elle décide donc de remonter sa petite rivière, La Chamberonne. Chemin faisant, elle croise d’éminents professeurs: Veinard pour la géographie, Roulis pour la biologie, Brumaire pour la théologie, Négevand pour la philosophie et, enfin, Gouttera pour la psychologie sociale. Car oui, toutes ces disciplines ont un rapport étroit avec l’eau.

Blaise Hofman donne à comprendre des éléments complexes dans un langage simple, mais jamais simpliste. Le livre est celui de la rencontre d’un écrivain avec des scientifiques. Un écrivain qui a su s’adresser aux enfants de tous les âges. Et quel que soit le vôtre, vous apprendrez une foule de choses sur ce bien précieux, ce bien commun qu’est l’eau.

Coup de chapeau aux professeurs de l’Université de Lausanne, en tête desquels Jacques Dubochet, prix Nobel de chimie, qui ont accepté que leurs noms soient déformés, leurs visages dessinés et leurs propos vulgarisés pour les besoins de la publication.

L’objet-livre est une réussite, agréable au toucher autant qu’à la lecture. Les illustrations viennent souligner ou relayer la narration. Le texte est limpide, belle la langue, et les expressions en lien avec le sujet se succèdent avec humour. Une très belle réussite.

Les mystères de l’eau, par Blaise Hofmann (texte) et Rémi Farnos (illustrations), éditions La Joie de Lire, 2018, 126 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*