Crépuscule du tourment, I : Melancholy, par Léonora Miano, éditions Grasset

Crépuscule du tourment, le nouveau roman de Léonora Miano, paru chez Grasset, se situe une fois de plus entre ombre et lumière. Quatre femmes, quatre vies, quatre voix et donc quatre écritures constituent ce superbe roman choral. Toutes les quatre s’adressent au même homme, Dio. La première, Madame, parle à son fils. Amalda et Ixora s’adressent à celui qu’elles ont aimé, qu’elles ont cru aimer ou dont elles ont cru être aimées. Tiki, enfin, d’adresse à son frère. Quatre voix de femmes pour dire la condition de celles qui, dans ce pays subsaharien jamais nommé mais qui pourrait être le Cameroun, ne sont jamais les égales des hommes. Même la réussite de Madame ne lui épargne pas douleurs et blessure intimes, pas plus que la douceur feutrée de sa maison dans laquelle elle écoute Moonlight in Vermont d’Ella Fitzgerald et Louis Armstrong.

Léonora Miano saisit une fois de plus à bras le corps son sujet de prédilection : la colonisation et ses ravages, la traite négrière et son deuil jamais accompli. Mais elle va plus loin encore dans ce nouveau roman. Elle interroge l’histoire et la conscience de ceux qui se sont soumis : aux colonisateurs, aux sirènes marchandes du Nord, aux conventions, aux maris, aux amants. Du coup, l’espace de liberté va souvent se loger dans les bras et dans le regard d’une personne de même sexe, entre ombre et lumière. «Ombre et lumière cheminent ensemble, s’enfantent l’une l’autre, ne se combattent que pour se faire valoir. Elles appartiennent l’une à l’autre, ne peuvent être séparées

L’espoir vient peut-être de Tiki, prénom qui signifie précieuse. Tiki c’est la nouvelle génération qui ponctue son récit de nombreuses références musicales : Tears for Fears, Billy Ocean, Depeche Mode, Lionel Richie, Sade, Janet Jackson et Buzy.

Crépuscule du tourment, I: Melancholy, par Léonora Miano, éditions Grasset, 2016, 311 pages

Enregistrer

Enregistrer

One thought on “Crépuscule du tourment, I : Melancholy, par Léonora Miano, éditions Grasset

  1. Pingback: Crépuscule du tourment, 2: Heritage, par Léonora Miano, éditions Grasset – Voix de Plumes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*