Si un inconnu vous aborde, par Laura Kasischke, éditions Page à Page

Dans ces quinze nouvelles, Laura Kasischke emmène son lecteur par la main, jusqu’au bord de l’abîme. Puis le lâche. A lui de faire le reste du boulot. Dans l’Amérique de l’après 11 septembre ou de la crise des subprimes, un destin banal peut basculer d’un instant à l’autre : lorsque votre second mari percute et tue un jeune cycliste au carrefour près de la maison, lorsqu’un inconnu vous aborde à l’aéroport et vous demande de transporter pour lui un colis jusque dans le Maine, lorsque le père de votre fille, dont vous êtes sur le point de divorcer, se pointe les bras chargés de cadeaux.

C’est le portrait de l’Amérique profonde que trace l’auteure. Pas de personnage hors du commun, pas de héros ni de tête brûlée dans ces pages. Rien que des gens qui traînent leur vie comme un boulet, dans la monotonie, celle du couple en particulier.

En trois pages, Laura Kasischke est capable de vous faire entrer dans son univers, de vous mettre sous le nez la vie d’un semblable. Ces quinze nouvelles finissent souvent en l’air, comme on le dirait d’une phrase sans point final. Et c’est là tout leur intérêt. Le lecteur ne peut rester sur sa réserve. Il est contraint d’imaginer la suite, les conséquences, la possibilité d’un autre choix. Il doit se révolter contre une passivité, s’étonner d’une audace. Faute de quoi les nouvelles de Laura Kasischke lui resteront collées aux doigts, comme un papier tue-mouche effleuré par inadvertance.

Comme dans l’ultime nouvelle, qui donne son nom à l’ensemble, Si un inconnu vous aborde et qu’il vous offre les histoires de Laura Kasischke, vous ne saurez pas si le petit paquet soigneusement emballé contient un collier en or ou une bombe. Et il contient peut-être bien les deux. Des histoires ciselées, fort bien traduites par Céline Leroy, de véritables bijoux… qui ont de fortes chances de vous exploser au visage !

 

Si un inconnu vous aborde (titre original : If A Stranger Approchaes You), par Laura Kasischke, traduction de Céline Leroy, éditions Page à Page, 2017, 190 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*