Le testament d’Allan Berg, par Patrick Meadows, Infolio éditions

[RENTREE AUTOMNE 2018] Avec Le testament d’Allan Berg, Patrick Meadows signe un premier roman magistral, véritable thriller géopolitique, historique et philosophique.

Alan Berg est professeur dans une université américaine. Sa carrière a souffert de ses positions politiquement incorrectes dans une société au bord du totalitarisme. Ses relations avec Anna, sa compagne, en souffrent également. A la fin de l’un de ses cours, Allan Berg est interpellé par un inconnu aux allures de clergyman négligé. L’homme remet au professeur un livre étrange, un gros volume qui ne ressemble à rien de ce que Berg connaît. Le don du livre s’accompagne d’une mise en garde: toute personne détenant l’ouvrage court un grave danger. Et effectivement, en rentrant chez lui, Berg trouve des agents du FBI devant sa porte.

Après bien des tribulations, Allan Berg est arrêté. L’Amérique de cette fin des années 90 vient de signer un traité de coopération avec les Soviétiques, le Pact for Peaceful Prosperity, ou Triple P. De fait, les Soviétiques dominent le monde et leurs agents supervisent l’interrogatoire d’Allan Berg. Fin stratège, le professeur propose, pour sauver sa peau, de collaborer avec les autorités et d’infiltrer le réseau considéré comme terroriste et connu sous le nom de The Undaunted, ceux qui n’ont pas peur.

Allan Berg va parvenir jusqu’à la source de cet étrange livre et découvrir son auteur, au fin fond de l’Islande, dans un décor pour le moins surprenant.

Que serait notre monde si l’issue de la seconde guerre mondiale avait été différente? Si les Soviétiques avaient pris une avance considérable sur les Américains en matière d’armement nucléaire? Si le mur de Berlin n’était pas tombé? C’est pourtant dans ce monde que vit Allan Berg, modeste professeur d’université, considéré comme paranoïaque par sa hiérarchie et par ses proches. Mais un autre monde est-il possible? Et à quelles conditions?

La fin  du roman de Patrick Meadows est extraordinaire. Berg va découvrir ce qui peut modifier le scénario mondial, permettre d’ouvrir un autre livre. L’auteur met ainsi son lecteur face à lui-même. Moi, lecteur, suis-je capable d’infléchir le monde, de le rendre meilleur? Suis-je capable, par mon comportement, de l’orienter dans une autre direction? Et si j’en suis capable, vais-je créer un danger d’une autre sorte? Mais Patrick Meadows pose aussi, en filigrane, la question du pouvoir de l’écriture. La création peut-elle modifier le monde, ou la perception que nous en avons. C’est la littérature qui est aussi questionnée!

L’auteur réussit à garder son lecteur tout au long des aventures d’Allan Berg. Véritable page turner, ce premier roman très maîtrisé met aussi une grande claque dans la figure de ceux qui peinent à s’interroger sur l’état de notre monde.

Un roman exceptionnel.

Le testament d’Allan Berg, par Patrick Meadows, Infolio éditions, 2018, 414 pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*