L’absente de Noël, par Karine Silla, éditions de L’Observatoire

[RENTREE AUTOMNE 2017] Noël, ses rituels et ses obligations familiales. Sophie, vingt ans, doit rentrer de Dakar où elle est partie dans un orphelinat, comme bénévole, avec son amie Pamela. Mais seule Pamela a pris place dans l’avion du retour à Paris. Qu’est-il arrivé à Sophie? Pour le savoir, sa famille au grand complet part à sa recherche. Et ça fait du monde.

Virginie d’abord, la mère de Sophie. Elle a conçu ce premier enfant avec Antoine, homme marié à Fanny, une bourgeoise qui n’a jamais accepté cette fille adultérine, sujet tabou dans sa famille.

Gabriel, mari de Virginie, et donc beau-père de Sophie, est celui qui veut réconcilier tout le monde, qui a remplacé Antoine, père trop souvent absent,  auprès de Sophie.

Chloé, fille de Virginie et Gabriel les suit à contrecœur au Sénégal, persuadée que sa sœur a simplement fugué.

René, le père de Virginie, n’a pas voulu rester à Paris. Il est, comme souvent, «un grand-père a l’opposé du père qu’il a été». C’est à lui que les enfants font confiance, à lui qu’ils se confient.

C’est aussi le cas de Paul, le fils d’Antoine et Fanny, à qui René plait tout de suite.Paul qui se découvre une, et même deux sœurs à l’occasion de ce périple en terre africaine.

Le Sénégal, pays où est née et a grandi Karine Silla, est peut-être le personnage principal de ce roman. Mais l’auteur sait aussi disséquer les sentiments complexes de cette famille qui ne l’est pas moins. Les sujets traités sont sérieux: famille recomposée, adultère, absence du père, rôle du beau-père, culpabilité maternelle, secret de famille. L’auteur les traite avec empathie, mais sans pathos excessif, donnant parfois à son intrigue des airs de comédie. Karine Silla en profite aussi pour combattre certains poncifs liés à la perception européenne de l’Afrique.

Dans une langue simple et accessible, l’auteur nous livre une histoire bien ficelée, très cinématographique (Karine Silla est dramaturge, scénariste et réalisatrice), et des personnages biens campés. De quoi faire oublier les quelques longueurs de ce roman réussi.

L’absente de Noël, par Karine Silla, éditions de L’Observatoire, 2017, 441 pages

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

One thought on “L’absente de Noël, par Karine Silla, éditions de L’Observatoire

  1. Pingback: Les Rencontres de Liseur (4) : rencontre avec Karine Silla | Liseur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*